Microbilles Plastiques : Quel Avenir pour la Cosmétique ?

Dans le cadre de la stratégie de la commission européenne sur les matières plastiques pour protéger l’environnement de la pollution par les plastiques, l'ECHA (european Chemical Agency) prépare des propositions de restrictions pour les plastiques oxobiodégradables et les particules de microplastique ajoutées intentionnellement aux produits de toutes sortes à l'usage des consommateurs et des professionnels. L’agence suédoise des produits chimiques (Kemi) doit produire un rapport sur une proposition plus large d'ici le 31 mars 2018.

EUROPE

En Europe, l’interdiction est en cours d’application dans les pays membres ; à savoir :

  • France : interdiction dès à présent. (NB : un projet d’arrêté complémentaire est en cours d’élaboration et soumis à concertation par le Ministère de la transition Ecologique et Solidaire pour préciser le temps et les conditions de dégradation des particules plastiques solides non susceptibles de subsister dans le milieu marin et les substances classées ne devant pas être contenues ou libérées par ces particules)
  • Italie : à partir de janvier 2020
  • Pays de Galles : à partir du 30 juin 2018
  • Ecosse : Projet d’interdiction à partir du 19 juin 2018 soumis à consultation jusqu’au 02 mai 2018)
  • Suède : Projet d’interdiction à partir de juin 2018 (la publication serait imminente avec une interdiction au 1er juin 2018)

MONDE

  • Nouvelle Zélande : interdiction à partir du 7 juin 2018 (dentifrices également concernés)

Sources : Cosmed Janvier 2018 et Fébéa Janvier & Février 2018

 

Cette vague d’interdictions ayant été communiquée en amont, les équipe d’ALPOL Cosmétique ont d’ores et déjà pallié à ces différents décrets et vous fournissent des formules où les substitutions des microbilles plastiques sont effectives et commercialisables !

N’hésitez pas à demander à vous rapprocher de nos équipes afin de connaitre toute l’actualité règlementaire cosmétique française et internationale.